Créer pour oublier la douleur - 2/2

Mis à jour : 11 nov. 2020

#creation #recreation #anniversaire #deuil #mereendeuillee #resilience


Lire la première partie


Depuis la disparition brutale de ma fille, je suis devenue très sensible à certaines choses. Une partie de moi les sent avant même que j’en ai pleinement conscience ou que je comprenne bien de quoi il s’agit. Pour tout te dire, cela m'est bien utile lorsque je coache. Je perçois très souvent les émotions des personnes qui s'adressent à moi, et cela, même au téléphone.


Ainsi, en ouvrant les yeux, ce samedi 22 août 2020, j’ai eu une impression assez désagréable. Un rapide coup d’œil à mon calendrier a suffi pour que je comprenne que mon corps réagissait, avant mon cerveau, au fait qu’il ne restait plus que 15 jours avant l’anniversaire de ma puce.

Assez rapidement, un tourbillon de pensées et d’émotions m’a envahie, au point d’en avoir le tournis. Malgré tous mes efforts, j’étais bien partie pour pleurer toute la journée, tant le manque de Claire était devenu immense et étouffant, en l’espace de quelques minutes seulement.

Pour autant, je ne voulais pas passer ma journée entière dans cet état. Je refusais catégoriquement de vivre une énième journée à creuser mes cernes, sous le poids de larmes acides, plus que salées, et à hurler, parfois intérieurement, parfois non, mon cerveau de se ressaisir.

Alors, j’ai cherché, d’abord dans ma petite tête en feu, puis dans toute la maison, ce que je pouvais faire pour contrecarrer et inverser ce qui se profilait à l’horizon de ce weekend.


Effectivement, quand ces moments se produisent, il peut m’arriver de mettre pas moins de trois jours consécutifs pour me remettre de ces mini-tsunamis, et, disons que je n’ai pas que cela à faire, si tu vois ce que je veux dire.

J’ai donc cherché « un truc à faire ». J’ai bien dû faire au moins 4 fois le tour de mon appartement avant de trouver enfin une activité manuelle suffisamment satisfaisante pour me détourner de la tristesse et pour retrouver le réconfort.

Comme sa mère, ma fille a toujours été une artiste dans l’âme. Pour elle, comme pour moi, il y a toujours quelque chose à créer.

A une époque, elle s’était constitué un stock de perles de plusieurs sortes et de plusieurs tailles et s’était mise à confectionner plein de bijoux qu’elle offrait ensuite autour d’elle : mère, grands-mères, tantes, amies, etc. Mais comme elle changeait souvent d’activité, un jour, elle est passée à autre chose et le stock est resté là. Heureusement pour moi !


J’ai sorti son coffret du petit placard et je me suis installée à même le sol, entre mon canapé et ma télévision. Et j’ai commencé à enfiler des perles. Une, deux, trois… dix, vingt, trente… Au bout d’un certain temps, j’avais réalisé un collier entier. Mais surtout j’avais oublié mon trouble et ma douleur. J’avais trouvé du réconfort et retrouvé le sourire. C’était comme si cette activité m’avait permis de me reconnecter à mon enfant. J’ai même eu la sensation, à un moment donné, qu’elle était venue s’asseoir près de moi pour faire des colliers avec moi.




J’ai passé le reste de la journée à ne faire que cela. Je n’arrivais pas à penser à autre chose. Je n’avais pas envie de faire autre chose. J’ai tout envoyé bouler.

Et j’ai fait exactement la même chose le lendemain.

Heureusement que c’était le week-end et que je n’avais aucun RDV de coaching ! ;-)



La prochaine fois que tu te sentiras mal, voire très mal, au lieu de te tourner vers un verre d’alcool ou une autre substance… opte pour une activité plus constructive, comme la création de quelque chose. L’art est une excellente thérapie.

La prochaine fois qu’une personne qui n’est plus là, te manquera, opte pour une activité que cette personne aimait pratiquer aussi. Tu as le droit de te "reconnecter" à elle.


A lire aussi :

- Premier Noël sans elle

- Un an déjà... mais toujours là !

- Message aux familles endeuillées...


Si tu connais une personne à qui cette publication pourrait faire du bien, je te remercie par avance de la lui transférer. Sinon, merci pour le coeur ou le commentaire de soutien et d'encouragement que tu me laisseras. Moi aussi, j'en ai besoin parfois.


Pense à t'abonner à mon blog pour recevoir les notifications et les newsletters et à proposer l'abonnement à tes ami-es ou connaissances qui souhaitent apprendre à développer du bonheur dans leur vie, quelle que soit la situation. Je suis aussi joignable ICI.



61 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
A LA UNE
1/77
AUTRES RUBRIQUES

Abonnez-vous à la Newsletter MHT

pour plus de positivité et de motivation.

Découvrez les articles inspirants du blog MHT

Likez, commentez, participez et partagez.

Restons connectées :

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
  • Pinterest - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc

"Ne faites pas semblant d'être heureux-se.

Décidez de l'être et

entraînez-vous tous les jours !"

Positivement & fièrement conçu avec Wix.com - © 2019 - 2021 - Estelle CHARLERY - Tous droits réservés