Je reprends tout à zéro ! (1/3)

Mis à jour : 17 déc. 2019

#santé #santémentale #santéphysique #burnout #SSTP #deuil #mèreendeuillée


Aujourd'hui, vendredi 15 novembre 2019, je décide que je reprends tout mon programme anti-dépression à zéro. C'est la meilleure solution pour moi, si je veux m'en sortir, et je veux m'en sortir !

Je veux vivre, pas survivre !

Laissez-moi vous résumer ma vie, ces quatre dernières années.

En 2016, j'ai été victime d'un burn-out, aussi appelé "syndrome d'épuisement professionnel" (SEP) ou encore "dépression par l'épuisement"(DEP). J'ai mis plus de six mois à m'en remettre.

En 2017, j'ai développé un syndrome de stress post-traumatique (SSPT). Quinze mois d'arrêt-maladie.

Le 7 mars 2018, mon père est décédé à la Martinique, seul, à des milliers de kilomètres de moi.

Et le 18 janvier 2019, alors que toute maladie semblait évincée et que la vie nous souriait enfin, mon premier bébé, ma belle, ma magnifique fille, alors à peine âgée de 18 ans, quittait soudainement et brutalement ce monde, arrachée de mes propres mains, par une embolie pulmonaire spontanée et fulgurante.


N'allez surtout pas croire qu'avant tout cela, ma vie était parfaite. Loin de là ! La vie de chacun/e est ponctuée de bons et de moins bons moments. Nous avons toutes et tous des batailles à mener, mais vous admettrez que là, ça fait beaucoup quand même, pour une seule personne.


Depuis cet horrible jour de janvier 2019, je lutte de toutes mes forces pour ne pas devenir folle, pour ne pas renoncer à la vie et pour rester une maman digne de ce nom, étant donné que j'ai encore un enfant à élever.

Heureusement qu'il me reste mon fils !

Un beau et grand garçon de 17 ans, à qui il m'importe encore beaucoup de continuer à transmettre des principes, des valeurs et des armes pour affronter ce monde et cette vie qui, incontestablement, refuse d'être un long fleuve tranquille.


Comment vais-je faire pour m'en sortir ?


Au cours de ces quatre années, j'ai été aidée, bien sûr, par des médecins, des thérapeutes, des ami/es, ma famille, mais j'ai surtout rapidement compris que si je ne prenais pas une part très active à ma propre guérison, le processus pourrait prendre beaucoup, beaucoup de temps. Or, du temps, j'en ai assez perdu ou gaspillé.

Je ne veux plus gâcher une seule minute de mon temps ou de ma vie !

Je me suis entraînée à identifier chacun des symptômes dont je souffrais et à "travailler" à les faire disparaître un à un. Pour ce faire, j'ai appliqué une méthode très simple, mais qui a fait ses preuves : la méthode des 21 jours.

En effet, il ne faut que 21 jours pour prendre ou corriger une habitude.

En ce moment, mes principaux troubles sont une respiration difficile et un certain manque d'appétit. Mais il y a aussi la dispersion et le manque de concentration. J'ai parfois l'impression que mon cerveau fait sa révolution et revendique son indépendance. Le hic, c'est que c'est moi qui commande. OK ? Donc, je vais devoir reprendre le contrôle et reprendre tout mon processus de guérison à zéro, et la première étape va consister à faire l'inventaire de tous mes troubles, sans honte ni complexe.

Quand on a bien identifié son problème, on est déjà à mi-chemin de la solution.

A bientôt, pour connaître la suite ou si vous souhaitez échanger sur le sujet.


6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
A LA UNE
1/77
AUTRES RUBRIQUES

Abonnez-vous à la Newsletter MHT

pour plus de positivité et de motivation.

Découvrez les articles inspirants du blog MHT

Likez, commentez, participez et partagez.

Restons connectées :

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
  • Pinterest - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc

"Ne faites pas semblant d'être heureux-se.

Décidez de l'être et

entraînez-vous tous les jours !"

Positivement & fièrement conçu avec Wix.com - © 2019 - 2021 - Estelle CHARLERY - Tous droits réservés