• SuperEstelle

Je suis Noire et je fais ce que je veux avec mes cheveux !

Mis à jour : 11 juil. 2020

IL EST TEMPS DE CLORE CE DÉBAT UNE BONNE FOIS POUR TOUTES.


Entendons-nous bien : ceci est la seule et unique publication que vous verrez sur ce blog, parlant de #cheveuxnoirs #cheveuxmétissés #cheveuxafros...

D’une part, parce que c’est un sujet qui me soûle royalement, d’autre part parce que mes cheveux, c’est mon affaire et ça ne regarde personne d’autre que moi !

En effet, c’est moi qui détermine non seulement le temps que je leur consacre, mais aussi le budget que je leur alloue.


Ce débat fait vraiment partie de ceux que j’aimerais beaucoup voir disparaître.

Pourquoi ?

- Parce que j’estime qu’on en a largement fait le tour,

- Parce que j’aimerais que l’on se consacre à la création de choses nous permettant d’avancer ensemble et non plus les un-es contre les autres,

- Parce que j’aimerais bien que nos échanges d’idées nous soient plus profitables, plus prospères et moins stériles.

A un moment donné, il faudra bien qu’on arrête de parler de poils, quels que soit leur emplacement et leur longueur.


Si certaines femmes Noires nourrissent des complexes concernant leur type de cheveux, ce n’est pas le cas de toutes !

Pour preuve, je suis passée par presque toutes les coiffures, en 4 décennies, et c’était uniquement pour répondre à mes envies et besoins du moment, pas à un hypothétique complexe et encore moins pour ressembler à qui que ce soit.


Petite, ma Maman me faisait des nattes. Pas les fines toutes mignonnes avec des petites perles ou des élastiques colorés au bout, hein ! Non, les bonnes grosses nattes qui te font ressembler à une extraterrestre fraîchement débarquée... En deux mots : plus jamais !

Mais - gros mais - cela a eu l’avantage de protéger mes cheveux pendant toute mon enfance et leur a permis de grandir en force et en santé.

Donc, grand merci à toi, quand même, Maman chérie !


Puis, parce que je devais m’en occuper seule et que je voulais aller vite en me coiffant le matin, j’ai commencé à me défriser les cheveux au fer. Séance de lissage hebdomadaire après chaque shampoing et hydratation. Pas mal, mais à la moindre goutte d’eau, tout disparaît ! Le matin, tu sors, tu es Biquette, le soir, tu rentres, tu es Frisette...


Quand j’en avais marre, je me faisais faire des tresses longues avec des mèches. J’échappais alors à trois semaines de "corvée".


J’ai longtemps porté le chignon, juste pour ne pas attirer l’attention de certaines mains baladeuses qui, sous prétexte de satisfaire la curiosité de leurs détentrices/teurs, se gardaient bien de me dire où elles avaient bien pu traîner auparavant.

Honnêtement, je n’ai jamais compris le besoin irrépressible, émanant de ces personnes, de risquer de perdre un bras.

S’il vous plaît !


J’ai aussi joué avec les perruques et les postiches, toujours dans le but de rentabiliser et d’optimiser mon temps et aussi pour tester de nouveaux styles intermédiaires. C’est l’idéal quand on ne veut pas d’une coupe définitive ou que l’on sait que l’on va changer d’avis ou avoir une autre envie, assez fréquemment.


J’ai aussi porté les cheveux très courts, comme Zozitunzi, Miss Univers 2019, pendant trois longues années, avant de décider de les laisser à nouveau prendre de la longueur et de reprendre les défrisages.


Cela fait donc plus de 20 ans maintenant que je m’occupe de mes cheveux quasiment seule et, aux dernières nouvelles, ils se portent très bien et continuent de pousser. Merci pour eux.



Pour finir, et dans le seul but de satisfaire les incorrigibles curieux-ses, voilà donc, ce que j’ai prévu de faire prochainement avec mes cheveux :


1. Je les laisse pousser, parce que mon fils adoré ne « veut » pas que je les coupe.

Il préfère les femmes aux cheveux longs. Cela ne veut pas dire qu’il considère qu'une femme aux cheveux courts n’est pas jolie. C’est juste qu'à choisir… Et comme ça me fait plaisir de lui faire plaisir...

Disons que pour l’instant, ça ne dérange pas plus que ça, d’avoir les cheveux longs. Mais entendons-nous bien, le jeune homme a 17 ans (au moment où j'écris). La seule chose me concernant qui lui plaît réellement, c'est que je parle le moins possible dans sa tête, LOL ! Eh bien, dommage pour lui, ce n’est pas gagné !


2. Je ne les teindrai pas !!! Qu’ils blanchissent tranquillement !


3. Ma prochaine coupe de cheveux, si tant est qu’il y en ait une, sera certainement la dernière, parce que je pense que je n’aurai pas davantage de temps qu’avant, ou maintenant, à consacrer à mes cheveux. Cette coiffure, je l'ai déjà en tête et j'ai même une photo. D'ici là, j'aurai un vrai budget "coiffeuse" et je la ferai entretenir régulièrement. Car, je préfère consacrer du temps à la réalisation de mes rêves qu’à quelques mèches qui, en vérité, ne me demandent rien de plus qu’un peu de macadamia et d’huile de coco.


Voilà. Maintenant, si vous voulez discuter de beauté et de soins capillaires, vous êtes les bienvenus-es. L’espace commentaire est ouvert ! Mais, s'il-vous-plaît, épargnons-nous les jugements sur nos choix de coiffures. Merci.


Je ne serais pas étonnée que tu aies envie de partager ce texte

et je t'invite même à le faire !

30 vues0 commentaire
  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
  • Pinterest - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc

"Je ne fais pas semblant d'être heureuse.

Je décide de l'être

puis je m'y entraîne tous les jours !"

Mentions légales

Politique de confidentialité

Annoncer sur ce blog

Fièrement conçu avec Wix.com - © 2019 - 2020 - Estelle CHARLERY - Tous droits réservés