• SuperEstelle

Pourquoi dire "Je suis Noire et fière" ?

#BlackLivesMatter #BLM #NoireEtFiere #NoirEtFier #justice #racisme #racismesystémique


Certaines personnes semblent se demander pourquoi, tout d’un coup, de par le monde, une partie de la communauté Noire (ou afro-descendante), revendique son droit à la vie, via le slogan « Black Lives Matter », l’hashtag #BLM, et exprime, de façon répétitive, sa fierté d’être ce qu’elle est et qui elle est.

Disons qu’elle n’aurait pas eu à le faire si, depuis le temps, on lui avait laissé une réelle chance d’exister comme elle le mérite, c’est-à-dire comme n’importe quelle autre ethnie humaine devrait pouvoir le faire.

En effet, si certaines personnes se posent sincèrement la question, c’est qu’à mon avis, elles ont loupé plusieurs épisodes de la construction, jusqu’à ce jour, de notre pays la France, qui n’est pas qu’« un pays de race Blanche », n’en déplaise à Madame Morano.

Si dans les années 70-80, la communauté Noire de France a « accepté » d’être qualifiée de « minorité visible », (terme très réducteur et même assez violent, quand on se le prend en plein face, parce qu’en gros, il sous-entend que vous n’êtes pas grand-chose, dans la société, et que vous n’avez pas voix au chapitre) aujourd’hui, en 2020, et en particulier depuis les images désormais mondialement connues de l’assassinat de Georges Floyd (paix à son âme et bien du courage à sa famille), il n’est plus question que certaines personnes fassent semblant de ne plus voir les Noir-es de France ou fassent comme si les Noir-es de France n’étaient pas là, comme si elles/ils n’avaient jamais été là et jamais participé activement à l’essor de leur pays.

Il me semble que beaucoup de Noir-es payent taxes et impôts en France aussi, non ? Donc, elles/ils ont autant le droit que les autres ethnies humaines d’avoir accès à une vraie chance d’avoir un emploi en accord avec leurs compétences, puis à une vraie chance d’avoir une vraie carrière bien méritée, à une vraie chance d’obtenir un logement digne de ce nom, à une vraie chance de vivre libre et d’exister dignement, etc.

Premièrement, il y a belle lurette que les non-Blanc-hes ne sont plus une « minorité ». Si notre pays avait le courage de rendre publiques les statistiques ethniques qu’il réalise en douce, nous nous en serions toutes et tous rendu compte, depuis bien longtemps.

Deuxièmement, les non-Blanc-hes ne sont pas si « visibles » que cela, parce que certaines personnes se sont bien employées à les rendre invisibles. Allume ton téléviseur et cherche. Puis, regarde par la fenêtre ou sors dans la rue et observe…


Conclusion, les non-Blanc-hes sont en réalité une majorité qu’on a rendue invisible et la raison précise de cette démarche ne génère pas grand doute, ni pour moi ni pour toi…

Il me semble donc tout à fait logique que certain-es Noir-es, accompagné-es d’autres non-Blanc-hes et aussi de Blanc-hes (et on les remercie toutes et tous chaleureusement pour leur implication) aient décidé de s’extirper de l’ombre ou du fond de tiroir dans lequel d’autres auraient bien aimé qu’elles/ils se taisent. D’où cette manifestation de plus en plus affirmée, dont je suis personnellement fortement ravie. Depuis le temps que j’attends !

Certaines personnes Noires ont aussi montré une certaine incompréhension face à ce nouveau mouvement grondant au sein de leur communauté.

« Comment peut-on être fier-ère de quelque chose qu’on n’a pas choisi ? », disent certain-es.

« Évidemment qu’on est Noirs et fiers, disent d’autres. Ça sert à quoi de le dire et de le répéter ? On n’a rien à prouver à qui que ce soit ! »

Erreur !!!

Certaines personnes n’ont toujours pas compris. Et il est temps que tout le monde comprennent enfin !

Je ne sais pas ce qu'il en est pour les autres, mais en ce qui me concerne, lorsque je dis que je suis Noire et fière ou fière d'être Noire, c'est :

1. Parce que je le suis ! Je le suis devenue, parce que (je l’ai déjà écrit sur le blog), toute ma vie, on a essayé de me rabaisser et de me faire avoir honte de ma couleur de peau. C’est donc devenu ma façon à moi de dire à mes détractrices et détracteurs : « Eh bien, puisque ça vous gêne tant que ça, vous allez en bouffer matin, midi et soir, entrée, plat et dessert !!! »

Ensuite, bien entendu, plus je développe mes connaissances en la matière et plus j’aime la culture très large de ma communauté. Je suis donc de plus en plus fière d’être moi.

Notre participation au développement du confort matériel du monde, tel que nous le connaissons toutes et tous, est jour après jour révélée et reconnue par d’éminent-es Historien-nes et Scientifiques. Donc, le peuple Noir a de formidables raisons d’être fier de lui.

2. Pour encourager d'autres personnes Noires à oser le dire et à le ressentir au plus profond d'elles-mêmes.

En effet, comment travailler sur la prise de conscience des un-es et des autres autrement qu'en le disant haut et fort ? Comment aider certain-es à se décomplexer, à casser et à sortir de l'image négative que l'on nous a imposée, en tant que Noir-es, si on ne le dit pas haut et fort ?

Comment faire comprendre à certaines personnes que, quoi qu'elles disent ou fassent, elles n'auront plus de pouvoir sur notre mental et ne pourront plus nous réduire en esclavage mental ou autre, autrement qu'en étant de plus en plus nombreux-ses à le scander, à le montrer, à le prouver ?

Pour moi, ce travail d'affirmation est essentiel pour nos générations futures. Si nous avions commencé plus tôt, nous serions sans doute déjà plus avancé-es que nous le sommes aujourd'hui.

Alors, tant mieux pour celles et ceux pour qui être fières/fiers d’être Noir-es est une évidence qui se passe de discussion ! Qu’elles/ils gardent en tête, cependant, que ce n'est pas le cas de toutes/tous les Noir-es et ces personnes-là ont justement besoin de soutien, d’encouragements et de valorisation. Pas d'un énième argument visant, consciemment ou non, à faire taire les Noir-es de France, en plus du reste.

Nous sommes déjà "invisibles" et il faudrait en plus que nous soyons silencieux-ses ?

Et puis quoi encore ? Arrêter de respirer ??...



Si tu connais le nom du propriétaire de l’air ambiant, pourrais-tu s'il-te-plaît, me donne ses coordonnées. Je pourrais avoir une grosse commande à passer, si certaines choses ne se décident pas enfin à changer… Hahaha...


Je te remercie de m'avoir lue jusqu'au bout. Si j'ai pu t'éclairer un peu, alors tant mieux !

Pense à cliquer sur le cœur et à partager l'article sur tes réseaux ou à tes ami-es.

Tu peux aussi t'abonner au blog, pour recevoir directement par email la prochaine publication ou me contacter pour découvrir comment je peux t'aider à remettre ta vie sur les bons rails.

Abonnement Prestations Témoignages

15 vues0 commentaire
  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
  • Pinterest - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc

"Je ne fais pas semblant d'être heureuse.

Je décide de l'être

puis je m'y entraîne tous les jours !"

Mentions légales

Politique de confidentialité

Annoncer sur ce blog

Fièrement conçu avec Wix.com - © 2019 - 2020 - Estelle CHARLERY - Tous droits réservés