Premier Noël sans elle

MESSAGE DE SOUTIEN AUX FAMILLES QUI ONT PERDU UN ETRE CHER, CETTE ANNEE.


Il y a quelques mois de cela, le 5 septembre précisément, ma famille et moi fêtions le 19ème anniversaire de ma belle princesse Claire. Jusque-là rien d’anormal. Sauf que c’était le premier de ses anniversaires que nous fêtions, sans elle. En effet, ma belle Claire a quitté le monde des humains, le 18 janvier 2019. Paix à son âme.


Dans quelques jours, ce sera Noël et, cette année, pour la première fois de toute notre vie, son frère et moi allons nous asseoir à une table de réveillon, sans elle.


Eh oui ! Ne va surtout pas t'imaginer qu’on ne fêtera pas Noël ou la fin de l’année, sous prétexte qu’elle ne sera pas physiquement parmi nous. Au contraire !


Moi, je vais faire comme si elle avait préparé son sac le matin, avant d’aller à la fac, pris le métro après les cours, et était venue passer les vacances à la maison. C’est exactement ce qu’elle avait fait l’an dernier.


Oui, moi, je vais faire comme si elle était parmi nous, avec nous, avec moi. Parce que c’est ainsi que je vis, depuis son départ. Parce que j’ai besoin d’elle pour aller jusqu'au bout de mes actions, de mes idées, de mes projets... de mes journées. Parce que j’ai bien essayé, mais je ne conçois pas ma vie sans elle.

J’ai besoin d’elle pour continuer à vivre une vie heureuse.


Alors, tu penses bien qu’en cette période très spéciale de l’année, où l’on imagine essentiellement de belles et grandes familles réunies autour d’un somptueux repas, j’ai une pensée toute particulière pour ces familles qui, comme la mienne, ont été amputées d’un de leurs membres chéris. Pour ces familles que l’on ne voit pas forcément dans les pubs ou les reportages télévisés, en ce moment.


Mon message pour elles est le suivant :

"Tenez bon !

Vous avez tenu bon jusqu'à présent,

donc pas question de baisser les bras.

Bien au contraire !"


A cette mère profondément endeuillée, dont le cœur saigne abondamment chaque jour depuis cette douloureuse perte, je dis : "Courage, ma chérie ! Tu vas y arriver... Le courage d'une mère n'a pas de limite."


A ce père terriblement meurtri, qui fait mine (ou pas) de gérer la situation, je dis : "Je sais... Mais tout garder pour toi n'aidera pas ta famille. La douleur est une émotion et les émotions sont comme les vagues. Elles passent et repassent, quoi que l’on fasse. As-tu déjà essayé d’arrêter une vague ?"


A ce frère ou à cette sœur, qui se demande souvent, si ce n'est tous les jours : « Pourquoi lui/elle et pas moi ? », je réponds : « Parce que c'est SON histoire, pas la tienne !" et

j'ajoute :"Ne gère pas ça tout/e seul/e. Accepte de te faire aider."


A ces grands-parents, tantes et oncles, pour qui la vie semble avoir perdu une grande part de sa logique, je dis : "Quelqu'un qu’on a tant aimé, ne meurt jamais. Il/Elle sera toujours là."



Et à toutes les amies et tous les amis de ma merveilleuse Claire, je dis : "Je vous aime et merci de m’aider, comme vous le faites, à la garder en vie."



Joyeux Noël 2019

Merci de laisser un petit coeur (même triste) si cette publication t'a touchée.

Merci de la partager à la personne de ton entourage qui pourrait avoir besoin de la lire. Elle pourrait lui faire du bien.

Merci de me laisser un commentaire d'encouragements ou de sympathie. J'en ferai bon usage, je te le promets.

Quelle que soit contre laquelle tu te bats en ce moment, garde foi en toi. Tu y arriveras.

Et si tu penses que je peux te venir en aide pour aller plus ou plus loin, contacte-moi.

33 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Abonnez-vous à la Newsletter MHT

pour plus de positivité !

Découvrez les articles inspirants du blog MHT

Likez-les, commentez-les et partagez-les, SVP.

Restons connecté-es :

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Pinterest Icône
  • Noir Twitter Icon

"Ne faites pas semblant d'être heureux-se.

Décidez de l'être et

entraînez-vous tous les jours !"

Positivement & fièrement conçu avec Wix.com - © 2019 - 2021 - Estelle CHARLERY - Tous droits réservés